La construction par Chantier Davie de deux traversiers qui desserviront l’est du Canada, annoncée mercredi après-midi, est le quatrième contrat public obtenu par le chantier maritime en moins d’un an.

C’est tout un revirement de situation par rapport à octobre 2017, lorsque l’avenir du chantier de Lévis était incertain.

Gonflé à bloc après avoir livré le navire Astérix dans les délais, Chantier Davie a alors vu ses ambitions étouffées par le refus d’Ottawa de lui octroyer la construction d’un autre navire ravitailleur, l’Obélix.

LIRE LE TEXTE ORIGINAL