La mairesse de Saguenay et les chantiers maritimes Davie invitent les entreprises du Saguenay-Lac-Saint-Jean à soumissionner auprès de la compagnie an d’obtenir des contrats de sous-traitance. Josée Néron et Chantier Davie ont tenu un point de presse commun lundi matin en marge d’un déjeuner d’affaires organisé par l’Association des fournisseurs de Chantier Davie Canada.

Le vice-président des affaires publiques au sein de la Davie, Frédérik Boisvert, a souligné qu’il y avait de belles opportunités d’affaires pour les entreprises locales si la Davie décroche d’autres contrats. Les activités de compagnie amènent déjà des retombées de 3 millions de dollars uniquement pour la région. Promotion Saguenay organisera sous peu une visite des chantiers de la Davie dans la région de Québec avec des entrepreneurs de la région.

« Ça permet aux gens d’avoir un contact direct avec l’entreprise, de voir le chantier et les possibilités au niveau des contrats. » — Josée Néron, mairesse de Saguenay

La Davie souhaite aussi mettre de la pression sur Ottawa pour que le gouvernement fédéral enclenche rapidement le processus de conversion des brise-glaces.

L’entreprise espère également qu’Ottawa soit plus équitable dans la répartition de ses contrats, indiquant que le Québec a reçu moins de 1 % des contrats maritimes du gouvernement fédéral, comparativement à 83 % pour la Nouvelle-Écosse.

« Chantier Davie représente 50 % de la capacité de construction en matière de navire au Canada. C’est un peu une aberration de penser que c’est seulement 1 % de la somme qui a été jusqu’à maintenant attribuée à Chantier Davie. » — Josée Néron, mairesse de Saguenay

Derniers contrats en cours

Les Chantiers maritimes en sont à compléter leurs derniers contrats pour la livraison de deux traversiers. Ils envisagent de mettre à pied des travailleurs qualiés par la suite si d’autres contrats tardent à arriver, ce qui pourrait avoir un impact négatif sur leur avenir. « On va essayer de les garder le plus longtemps possible, sauf que là, on risque d’avoir une nouvelle saignée de main-d’œuvre sur le chantier. » — Frédérik Boisvert, v.-p. aux affaires publiques, Chantier Davie

Photo : Frédérik Boisvert

Environ 700 employés se consacrent à la livraison de ces traversiers actuellement.

D’après les informations de Louis Martineau, Radio-Canada

Lien vers l’article original