Une nouvelle coalition émerge à l’approche de la décision du ministre québécois des Transports, François Bonnardel, concernant l’avenir de la desserte maritime des Îles-de-la-Madeleine.

Le député des Îles-de-la-Madeleine et porte-parole du Parti Québécois en matière de Stratégie maritime, Joël Arseneau, le président-directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ), Stéphane Forget, le vice-président de l’Association des fournisseurs de Chantier Davie Canada, Pierre Drapeau, et Ann Gingras, présidente du Conseil central de Québec Chaudière-Appalaches demandent au gouvernement du Québec d’opter pour une solution québécoise tant pour la communauté madelinienne que pour près de 900 fournisseurs québécois demeurant dans les 13 régions administratives où se situe la chaîne d’approvisionnement du plus grand chantier naval au pays.

LIRE LE COMMUNIQUÉ COMPLET