Le président de l’Association des fournisseurs de Chantier Davie, Pierre Drapeau, a ajouté: «Il est malheureux qu’Irving ressente une fois de plus le besoin d’interférer dans les affaires du Québec et, pire que tout, tente de perturber le travail important requis pour les hommes et les femmes qui servent dans les Forces canadiennes.»

Citation d’un article paru dans LA PRESSE LE 13 OCTOBRE