En réaction à l’achat d’une pleine page publicitaire dans un quotidien québécois par le chantier maritime Irving pour étayer ses retombées économiques auprès des fournisseurs du Québec, le président de l’Association des fournisseurs de Chantier Davie Canada, M. Pierre Drapeau a fait cette déclaration :

« Cette publicité du chantier maritime Irving dans le Journal de Québec est reçue comme une gifle au visage des employés et des fournisseurs du plus grand chantier maritime canadien. On se rappellera que le président de ce chantier, M. Kevin McCoy, a exclu, en novembre dernier, toute possibilité de sous-traitance par le chantier lévisien, le privant ainsi des plusieurs centaines de millions de dollars en retombées économiques supplémentaires pour les travailleurs de Chantier Davie et leurs familles de même que ses fournisseurs présents dans toutes les régions administratives du Québec.

Comment se peut-il qu’un chantier maritime qui a reçu près de 65 milliards de dollars en contrats pour le renouvellement de la flotte de la Marine canadienne et qui n’a livré aucun navire à ce jour après plus de 7 ans refuse obstinément toute collaboration avec le chantier maritime québécois qui représente plus de 50% de la capacité de production en matière de construction navale au Canada? Les contribuables canadiens assistent présentement au plus grand scandale financier depuis les débuts de la fédération canadienne ».

Pierre Drapeau, président de l’Association des fournisseurs de Chantier Davie Canada

LA PUBLICITÉ DE CHANTIER IRVING

 

Faits saillants :

  • En dépit de près de 75 milliards de contrats accordés depuis 2011, les chantiers maritimes Irving et Seaspan n’ont toujours livré aucun navire à la Marine et à la Garde côtière canadienne.
  • La livraison de l’Asterix par Chantier Canada – en seulement 24 mois et au quart du prix des navires de soutien interarmées qui seront éventuellement livrés par Seaspan – représente le premier navire de soutien militaire à entrer en service auprès de la Marine royale canadienne depuis plus de 50 ans. Il s’agit d’ailleurs de la première plateforme navale militaire de grande envergure à être livrée par un chantier naval canadien en plus de 20 ans et du premier navire militaire à être construit depuis l’adoption de la Stratégie nationale de construction navale.
  • Une première dans le domaine de l’approvisionnement militaire : Chantier Davie Canada a pris tous les risques financiers et techniques liés à la construction du navire ravitailleur Asterix en finançant ce grand projet à 100 %. Les contribuables n’ont pas payer un seul sou avant que le navire soit prêt et apte à satisfaire les besoins de la Marine canadienne.
  • Chantier Davie Canada a été élu chantier naval nord-américain de l’année 2015 – le seul chantier naval canadien à jamais avoir reçu cette distinction.

 Au sujet de l’Association des fournisseurs de Chantier Davie Canada

Créée afin de défendre et promouvoir plus efficacement les intérêts de ses membres, l’Association des fournisseurs de Chantier Davie Canada a mis en ligne un site web permettant de se mobiliser plus efficacement dans toutes les régions au pays à l’adresse suivante : www.afcdc.ca. L’association dispose aussi des comptes Facebook et Twitter pour informer en temps réel ses membres des plus récents développements dans l’industrie maritime québécoise et canadienne.