Les entreprises sous-traitantes actuelles et futures de la région demandent l’inclusion du chantier maritime au sein de la Stratégie nationale de construction navale.

C’est en présence du président de l’Association des fournisseurs de Chantier Davie Canada, M. Pierre Drapeau, du vice-président, affaires publiques, de Chantier Davie Canada, M. Frédérik Boisvert, et des fournisseurs saguenéens de Chantier Davie que la mairesse de Saguenay, Mme Josée Néron, a annoncé son appui au plus grand chantier maritime québécois et canadien ainsi qu’aux fournisseurs et employés qui résident dans la région de Saguenay-Lac-Saint-Jean en marge de sa participation au déjeuner d’affaires organisé par l’Association des fournisseurs de Chantier Davie.

Les entreprises saguenéennes ont été partenaires de la relance du plus grand chantier maritime canadien depuis 2012. Ce sont au total plus de 10 millions de dollars en contrats et emplois hautement rémunérés aux fournisseurs et employés qui ont été créés depuis la relance de chantier maritime lévisien. Ces contrats et emplois ont été rendus possibles grâce aux contrats octroyés par le gouvernement fédéral dans la cadre de son programme de maintien et de renouvellement de la flotte de la Marine et de la Garde côtière.

La Ville de Saguenay, par l’entremise des fournisseurs situés sur son territoire, a été un partenaire clé dans la livraison de l’Asterix, le premier navire de soutien militaire à entrer en service auprès de la Marine canadienne depuis plus de 50 ans et la première plateforme navale militaire de grande envergure à être livrée par un chantier naval canadien en plus de 20 ans.

Citations :

« Je joins ma voix à celle des maires de Québec, Lévis, Rivière-du-Loup, Shawinigan, Laval et Saint-Augustin pour appuyer le nouveau Chantier Davie. Je demande au gouvernement Trudeau et aux députés fédéraux de notre région d’exercer leur leadership politique dans ce dossier névralgique pour l’industrie maritime québécoise par une répartition plus équitable des milliards de dollars de contrats fédéraux afin que les fournisseurs de notre ville puissent récolter leur juste part. »

̶ Josée Néron, mairesse de Saguenay

« Au nom de la direction de Chantier Davie Canada et de l’ensemble de ses travailleurs qui proviennent de toutes les régions du Québec, je tiens à remercier la mairesse de Saguenay pour son leadership dans ce dossier aussi important pour l’avenir de l’industrie maritime québécoise. L’avenir s’annonce très prometteur pour les entrepreneurs de la région de Saguenay en raison du grand défi que représente le renouvellement de la flotte des navires de la Marine et de la Garde côtière canadienne ».

̶ Frédérik Boisvert, vice-président, affaires publiques, de Chantier Davie Canada

« Le Québec parle d’une seule voix. Le nouveau Chantier Davie est le seul chantier maritime canadien à avoir construit un navire depuis les débuts de la Stratégie nationale de construction navale grâce aux fournisseurs du Québec. Les spécialistes en ce domaine ont tous indiqué qu’il s’agit du plus grand tour de force des 25 dernières années en matière d’approvisionnement avec la construction en 24 mois du plus grand navire militaire jamais livré à la Marine canadienne. Notre volonté est de transformer cette Stratégie nationale en un véritable succès pour tout le Québec et le Canada ».

̶ Pierre Drapeau, président de l’Association des fournisseurs de Chantier Davie Canada

Faits saillants :

* La Garde côtière canadienne dispose d’un budget, externe à la Stratégie nationale de construction navale, de près de 5 milliards de dollars pour le renouvellement de sa flotte dont la moyenne d’âge est de près de 40 ans et seul Chantier Davie Canada peut livrer ces nouveaux navires à court terme.

* Une première dans le domaine de l’approvisionnement militaire : Chantier Davie Canada a pris tous les risques financiers et techniques liés à la construction du navire ravitailleur Asterix en finançant ce grand projet à 100 %. Les contribuables n’ont pas eu à payer un seul sou avant que le navire ne soit prêt et apte à satisfaire les besoins de la Marine canadienne.

* Avec une valeur actuelle de 659 M$, le prix de l’Asterix constitue une fraction des coûts des navires ravitailleurs présentement prévus (la plus récente évaluation gouvernementale indique que le coût des deux navires ravitailleurs, que construira Seaspan, dépassera 3,1 milliards de dollars).

* Malgré son exclusion de la Stratégie nationale de construction navale, Chantier Davie Canada a généré des retombées économiques de 2,74 milliards de $ depuis sa relance en 2012. Sa chaîne d’approvisionnement compte 814 fournisseurs au Québec.

* Chantier Davie Canada a été élu chantier naval nord-américain de l’année 2015 – le seul chantier naval canadien à jamais avoir reçu cette distinction.