Les dirigeants du chantier maritime Davie ont rencontré une dizaine d’entrepreneurs de la région de Rivière-du-Loup mercredi matin. Un texte de Patrick Bergeron Cette activité d’information avait pour but de tisser des liens avec des industriels de la région qui pourraient éventuellement effectuer différents contrats pour le chantier maritime. Mardi, la direction de la Davie confirmait être sur le point d’arriver à une entente avec Ottawa pour la conversion de différents brise-glaces. Selon le vice-président aux Affaires publiques pour le chantier maritime Davie Canada, Frédérik Boisvert, son entreprise aura besoin de plusieurs partenaires pour mener à terme différents projets.

« Il faut se le dire la flotte fédérale rouille plus vite qu’elle peut être remplacée. ll faut donc bien se positionner pour les prochains appels d’offres. » — Frédérik Boisvert, vice-président aux Affaires publiques, Chantier maritime Davie

La région de Rivière-du-Loup n’est pas la seule à être courtisée par les dirigeants de la Davie. Des rencontres similaires doivent avoir lieu dans d’autres régions du Québec au cours des prochains jours. Par ailleurs, la Ville de Rivière-du-Loup aimerait organiser une visite du chantier pour ses entrepreneurs au cours des prochains mois pour qu’ils puissent constater l’ampleur des opportunités qui s’offrent à eux.

Un texte de Patrick Bergeron, Radio-Canada